L'association Danses Africaines St Christolenes est née en 2011 de la passion commune de 3 africains d'origine pour la transmission et le partage d'une culture africaine authentique, pure et originelle.   Ghislaine Méjean, créatrice du club et présidente de l'association depuis 2011, a du passé la main en 2017, avec un pincement au cœur, pour des raisons professionnelles.  

 

9 élèves passionnées de danse africaine se sont ainsi rassemblées en collectif et ont repris la gestion de l’association.   L’association compte aujourd’hui trente-cinq adhérents fidèles, qui participent aux cours dispensés, tous les lundis.  

 

Les cours sont toujours animés par un professeur spécialisé en danse africaine, traditionnelle ou afro-contemporaine, accompagné d’un, voire de deux percussionnistes au djembé, dont Candido Xerinda qui a suivi l’aventure depuis sa création. 

 

Notre association a pour but la promotion de la culture africaine à travers la danse. Nous souhaitons développer, valoriser et diffuser le répertoire des danses et des musiques des cérémonies traditionnelles africaines.    

 

C’est toute l’originalité de la danse africaine, dont les mouvements sont indissociables des rythmes qui les enchaînent et les emportent. Une belle occasion de se défouler dans la bonne humeur et le partage !

 

Olivier Fahé

Né à Saïdrou, à l’ouest de la Côte d'Ivoire, Olivier Fahé a commencé à danser à l’âge de 13 ans. Dans les rues de son village, avec des copains, et sur des musiques traditionnelles et folkloriques.

Après avoir dansé dans le groupe de son père, ÇA COULE, qui accompagnait mariages, baptêmes, funérailles…  il a formé son propre groupe avec six danseurs. Contre la volonté de ses parents, qui trouvaient que la danse n’est pas un métier, il a réussi à poursuivre ses rêves, de devenir danseur, créateur et artiste.

A 16 ans, il part sur Abidjan pour rejoindre le Ballet National de Côte d’Ivoire, qui passait souvent à la télé et qui le faisait rêver.  Il y croise la route de Rose Marie Giro, metteur en scène, chorégraphe et directrice d’école qui lui fait passer une audition où il exécute la "danse du feu", qui demande une grande concentration pour éviter toute brûlure.

Lorsqu’il a 20 ans, un ami Cé Jean-Paul, danseur en France, revient en Côte d'Ivoire. Il y forme un nouveau groupe qu’Olivier peut intégrer. C’est le début de sa carrière française, avec l’association Tempo Soleil à Montélimar, dans la drôme.

Aujourd’hui, il a formé son propre groupe « Weyti », en hommage à sa grande sœur, qui est aujourd’hui disparue, et qui lui a insufflé la force qu’il porte aujourd’hui en lui.

Olivier donne aussi des cours à Montpellier avec l’association Pirouette d’art, à Montélimar et Montboucher sur jabron avec l’association Weyti. 

 


Depuis la création de notre association, Candido Xerinda accompagne notre cours au Djembé. Candido est né au Mozambique. Il est auteur-compositeur et oeuvre depuis longtemps dans la musique. Multi-instrumentiste, autodidacte, il complète son savoir au Conservatoire de Sète en Formation Musicale. 

 

Ses Formations : "Time-Mozam", "Candido & Cécilia", "Moyawafrica Gospel"

 


 

Kévin Méyamé 

Danseur, Percussionniste, Auteur compositeur, Interprète

a rejoint notre association et anime nos cours depuis 2017 

 

Artiste Ivoirien, Kévin Méyamé débute sa carrière artistique en tant que Danseur dans une compagnie de danse traditionnelle. Egalement percussionniste, passionné de musique, il s’enrichit de ses expériences ainsi que de ses rencontres qui l’amènent à devenir également auteur, compositeur et chanteur de plusieurs groupes d’Afrobeat (Tanably, The Afromotive, Fami-Sah Afrobeat).